contact: 

     MAIRIE DE NONARDS

Laroche,

19120 Nonards

         05 55 91 50 08

 

FAX: 05 55 91 14 79

site web:

Peut-on faire brûler ses déchets verts dans son jardin 

 

 

Non, sauf exception, vous n'avez pas le droit de faire brûler vos déchets verts (feuilles mortes, branches d'arbres, résidus de débroussaillage...) dans votre jardin.

 

 

Règle générale 

Les particuliers n'ont pas le droit de brûler leurs déchets ménagers à l'air libre.

Les déchets dits "verts" produits par les particuliers sont considérés comme des déchets ménagers.

À ce titre, il est notamment interdit de brûler dans son jardin :

  • l'herbe issue de la tonte de pelouse,

  • les feuilles mortes,

  • les résidus d'élagage,

  • les résidus de taille de haies et arbustes,

  • les résidus de débroussaillage,

  • les épluchures.  

  •  Pour en savoir plus visitez la page des services publics

 

 

  • le Règlement sanitaire départemental (article 84) interdit le brûlage des ordures ménagères – dont les déchets   verts   font   partie   -  tant   à   l'air   libre   (feu   de   jardin)   qu'en   incinérateur. 

  •  La   circulaire interministérielle  du  18  novembre  2011  rappelle  ce  principe  :   que  l'on  se  trouve  en  ville,   en  secteur périurbain  ou  rural,

 

 LE BRÛLAGE DES DÉCHETS VERTS DOMESTIQUES EST STRICTEMENT INTERDIT 

et  ce toute l'année.

 

 

 

 

 

 

 

Feux de jardin....

Arrêté préfectoral . Arrêté n° 2013.001 portant règlementation de l'usage du feu pour le département de la Corrèze.

EXCEPTIONS

 

Une  seule  exception  existe :  les  déchets  issus  de l’activité  professionnelle  des  agriculteurs  et  des  forestiers
relèvent d’une réglementation particulière. Pour tout renseignement, il convient de contacter :
la Direction départementale des territoires de la Corrèze (DDT)
Service économie agricole et forestière –

Tél. : 05 55 21 83 40

par une lettre datant du 7 avril 2015,

la préfecture nous informe d'un  assouplissement du règlement

POURQUOI CETTE INTERDICTION?

 

Au-delà   des   possibles   troubles   de  voisinage  (nuisances   d’odeurs   ou  de  fumées)   comme  des   risques
d’incendie, le brûlage des déchets verts est fortement émetteur de polluants dont les particules mais aussi
des composés cancérigènes comme les HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques) et le benzène. De
plus, le brûlage des déchets verts correspond à une combustion peu performante qui émet des imbrûlés, en
particulier si les végétaux sont humides

QUI DOIT RESPECTER CETTE INTERDICTION?

 

Toute personne (particuliers, entreprises, collectivités territoriales) produisant des déchets verts est concernée.

SOLUTIONS ALTERNATIVES AU BRÛLAGE

 

L’apport en déchèterie : apportez vos déchets verts en déchèterie. Ils seront ensuite valorisés par compostage.

Le compostage domestique : compostez vos déchets verts avec les déchets de cuisine permet de réduire le volume des poubelles et de produire un engrais naturel pour le jardin.

La tonte "mulching" (de l'anglais to mulch: pailler) : préférez les tondeuses « mulching » équipées pour couper finement le gazon et le laisser sur place. Ainsi vous n’aurez plus à ramasser et à stocker vos tontes, et les sols en seront enrichis.

Le broyage et le paillage : broyez vos branchages, les copeaux obtenus pourront être utilisés pour le compostage et le paillage. Pour cela, plusieurs alternatives s’offrent à vous :

  • Pour les déchets verts de diamètre inférieur à 10 mm : étalez vos branchages sur votre pelouse et passez dessus lentement avec votre tondeuse munie de son panier de ramassage. Vous pourrez ensuite récupérer le broyat situé dans le panier pour le pailler ou comme apport de matière sèche pour votre composteur.

  • Pour les déchets verts de diamètre supérieur à 10 mm : utilisez des broyeurs à végétaux. Vous pouvez vous adresser à des professionnels louant du matériel de jardin, vous pouvez investir dans un broyeur de végétaux auprès d’une enseigne de bricolage et/ou jardinage. (Pensez à vous regrouper pour la location ou l’achat de broyeur, le coût sera divisé par le nombre de participants